Centenaire Dassault (1916 - 2016)

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Centenaire Dassault (1916 - 2016)

Message  Victor le Ven 19 Aoû 2016 - 9:52

Article tiré de ma gazette "La Libre Belgique" : 

Ces grandes entreprises fondées en 1916 (2/5) : Dassault, de l’hélice au Rafale en passant par le Mirage


Aujourd’hui, Dassault Aviation conçoit et fabrique des jets d’affaires et de combat, tels les Falcon ou le Rafale, mais c’est une hélice qui a tout déclenché, il y a cent ans. Une hélice de génie. Jeune ingénieur fraîchement émoulu de l’Ecole supérieure d’aéronautique et de construction mécanique (Aérosup), Marcel Bloch, qui ne s’appelle pas encore Dassault, échappe à la mobilisation générale de 1914, tant par la rareté de son diplôme qu’à cause d’une santé fragile. Il souffre d’hypothermie chronique, raison pour laquelle, été comme hiver, il porte ses éternels chapeau mou, écharpe et gabardine.

En 1915, l’ingénieur de 23 ans coordonne la production de l’avion d’observation Caudron G3. Embarquant fréquemment à bord pour des vols d’essai, il ne tarde pas à constater le piètre rendement de l’hélice, notamment en montée. Qu’à cela ne tienne, Marcel Bloch en concevra une meilleure, qui sera travaillée chez un fabriquant de meubles du Faubourg Saint-Antoine, à Paris.
"Je fis le dessin de mon hélice, je traçai les différentes sections, ce qui permit à l’ouvrier de réaliser des gabarits. Je restai à côté de lui pendant qu’il rabotait son hélice, de façon à conduire sa main vers des lignes harmonieuses", dira-t-il plus tard. Une citation éloquente. De "mon", c’est devenu "son" hélice entre les mains de l’ébéniste. D’une rare intelligence intuitive, Marcel Bloch parle déjà de "lignes harmonieuses", lui à qui est attribuée l’une des plus célèbres phrases aéronautiques : "Un bel avion est un avion qui vole bien."

Hélices Eclair

Ainsi naît, en 1916, la Société des hélices Eclair, lointaine aïeule de Dassault Aviation. Les directeurs techniques sont Marcel Bloch et son ami avionneur Henry Potez. D’abord testée sur G3, l’hélice est ensuite montée sur Caudron G4, Nieuport 12, Farman 40, Sopwith 17 et 27. On la retrouve sur l’un des meilleurs chasseurs de l’époque, le Spad S.VII, sur lequel vola le célèbre pilote français Georges Guynemer ainsi que l’as belge Edmond Thieffry.

Une belle hélice, c’est bien; tout un avion, c’est mieux. Avec Potez, Bloch crée la Société d’études aéronautiques (SEA). Appareil d’observation, le SEA IV est commandé à un millier d’exemplaires fin 1917. Le premier exemplaire de série sort le 11 novembre 1918. Trop tard. Après une centaine de livraisons, le reste de la commande est annulé. Dépité, l’avionneur débutant n’y reviendra qu’en 1928, avec la création de la Société des avions Marcel Bloch après que Raymond Poincaré, alors président du Conseil des ministres français, sous la IIIe République, eût créé un ministère de l’Air.

A cette époque, l’entreprise ne semble avoir aucune exclusive. Elle étudie et produit des appareils aussi bien pour l’aviation commerciale que pour les militaires, des moyen ou long-courriers, bi, tri ou quadrimoteurs, ainsi que des chasseurs, bombardiers, avions d’écolage. L’arrivée du Front Populaire en 1936 entraîne la nationalisation de l’entreprise, intégrée dans la SNCASO (Société nationale des constructions aéronautiques du Sud-Ouest), dont l’administrateur-délégué n’est autre que… Marcel Bloch.

Après la défaite de 1940, son refus obstiné de toute collaboration vaut à Marcel Bloch les pires ennuis avec les autorités de Vichy, et finit par le conduire au camp de concentration de Büchenwald, par le 79e et dernier convoi, le 17 août 1944. Il en sortira miraculeusement vivant en avril 1945.

Paul Chardasso

Devenu Marcel Bloch-Dassault en 1946 et Marcel Dassault en 1949, par référence à Chardasso, l’un des pseudonymes de son frère Paul Bloch dans la Résistance, il reprend les activités industrielles en 1947, avec la Société des avions Marcel Dassault.L’ère du jet, civil et militaire, booste littéralement l’entreprise. Construit à plus de 400 unités, le chasseur MD.454 Mystère IV est un premier succès à l’export, avec Israël et l’Inde comme clients. Après avoir décollé en 1955, le Mirage III assoit le nom de Dassault lors de la Guerre des Six Jours, où il cloue au sol les armées arabes. La Belgique sera cliente d’une version simplifiée, le Mirage 5.Ces succès commerciaux permettent le développement de l’avion d’affaires Mystère 20 qui, acheté en quantité par la grande compagnie américaine Pan Am, devient Falcon 20, inaugurant une famille qui continue de se développer avec les 5X et 8X. Par contre, Dassault ne fait pas le poids face à Boeing et McDonnell Douglas sur leur terrain, l’aviation commerciale : lancé pour concurrencer le B-737 et le DC-9, le biréacteur moyen-courrier Mercure ne trouve pas sa clientèle.Aujourd’hui, Dassault est donc articulée autour de l’aviation d’affaires et du militaire, les deux piliers s’équilibrant. Quand, en 2015, les Falcon se vendent moins, les Rafale démarrent enfin à l’export. 2016 est moins drôle car l’aviation d’affaires est toujours en dépression et l’Inde une fois de plus fait lambiner l’avionneur à propos des 36 Rafale.Jusqu’où, le vol solo ?Pour faire face, l’entreprise doit réduire ses coûts et numériser la production. Jusqu’au Rafale, Dassault a toujours volé solo. Le successeur de l’avion est peut-être à trouver en partie dans le démonstrateur Neuron, drone en forme de raie piloté par Dassault, avec cinq partenaires européens. De quoi préparer le projet franco-britannique de drone de combat futur (FCAS - Future Combat Air System), pour lequel un budget de 150 millions d’euros a été alloué à Dassault Aviation et BAE Systems.En 2017, France et Royaume-Uni lanceront la phase de développement d’un démonstrateur à l’échelle 1 du premier drone de combat (UCAV, Unmanned Combat Air Vehicle) franco-britannique, d’un budget de 2 milliards d’euros. D’ici 20 ans, les programmes Rafale, Eurofighter et Gripen auront vécu. Y a-t-il encore un avenir pour Dassault et l’industrie française sans coopération européenne ? On peut en douter.






















Dernière édition par Victor le Ven 19 Aoû 2016 - 14:07, édité 1 fois
avatar
Victor

Messages : 50180
Date d'inscription : 25/11/2010
Age : 55
Localisation : Belgique

http://airblog.no-ip.be/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Centenaire Dassault (1916 - 2016)

Message  chrispit le Ven 19 Aoû 2016 - 13:31

Un Mirage V belge pour Victor
avatar
chrispit

Messages : 11942
Date d'inscription : 27/04/2010
Age : 62
Localisation : cherbourg

http://www.flickr.com/photos/65005481@N06/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Centenaire Dassault (1916 - 2016)

Message  Victor le Ven 19 Aoû 2016 - 13:33

Merci Chrispit. Very Happy Et une parution toute récente pour les amateurs de livres

avatar
Victor

Messages : 50180
Date d'inscription : 25/11/2010
Age : 55
Localisation : Belgique

http://airblog.no-ip.be/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Centenaire Dassault (1916 - 2016)

Message  Victor le Ven 19 Aoû 2016 - 18:02

@chrispit a écrit: Un Mirage V belge pour Victor



Ce Mirage V appartenait au 3e Wing Tactique basé à l'époque à Bierset. Il y remplaçait le F-84F Thunderstreak (on en voit un à l'arrière-plan à gauche) et y a été opérationnel de septembre 1970 à avril 1991. Aujourd'hui, il est au musée de Cracovie. Encore merci Chrispit.
avatar
Victor

Messages : 50180
Date d'inscription : 25/11/2010
Age : 55
Localisation : Belgique

http://airblog.no-ip.be/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Centenaire Dassault (1916 - 2016)

Message  GORDINI07 le Ven 19 Aoû 2016 - 18:17

Un vrai dossier "historique" avec des détails que je ne connaissais pas (bien évidement !)
avatar
GORDINI07

Messages : 31565
Date d'inscription : 11/10/2013
Age : 62
Localisation : Dans le Midi à 14 heures

Revenir en haut Aller en bas

Re: Centenaire Dassault (1916 - 2016)

Message  Victor le Ven 19 Aoû 2016 - 18:20

@GORDINI07 a écrit:Un vrai dossier "historique" avec des détails que je ne connaissais pas (bien évidement !)

On ne peut pas tout connaître, on deviendrait Arrow  !   Merci aussi Gordini. Wink
avatar
Victor

Messages : 50180
Date d'inscription : 25/11/2010
Age : 55
Localisation : Belgique

http://airblog.no-ip.be/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Centenaire Dassault (1916 - 2016)

Message  Richard le Ven 19 Aoû 2016 - 20:59

Très bonne idée que ce récapitulatif. Je revois la maquette du Rafale au 1/144 qui est dans les projets plus ou moins proches.
Un petit peu d'images de l'ami Jean Loup type cimetière des éléphants.


























avatar
Richard
Admin

Messages : 61435
Date d'inscription : 26/01/2010
Age : 66
Localisation : Evry

http://www.ze-43eme.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Centenaire Dassault (1916 - 2016)

Message  GORDINI07 le Ven 19 Aoû 2016 - 21:37

les éléphants blancs ! de la neige par les t° actuelles, ça fait bizarre !
merci Richard pour les suites
avatar
GORDINI07

Messages : 31565
Date d'inscription : 11/10/2013
Age : 62
Localisation : Dans le Midi à 14 heures

Revenir en haut Aller en bas

Re: Centenaire Dassault (1916 - 2016)

Message  Victor le Ven 19 Aoû 2016 - 21:42

Tout bon, merci aussi Richard.
avatar
Victor

Messages : 50180
Date d'inscription : 25/11/2010
Age : 55
Localisation : Belgique

http://airblog.no-ip.be/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Centenaire Dassault (1916 - 2016)

Message  lezard07 le Ven 19 Aoû 2016 - 22:41

Positivement génial, Merci!!!!!
avatar
lezard07

Messages : 39063
Date d'inscription : 24/10/2013
Age : 50
Localisation : Saint Martin d'Ardèche

Revenir en haut Aller en bas

Re: Centenaire Dassault (1916 - 2016)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum